Preview

Actus
Musées et Institutions

Affaire Vasarely : la Cour d'appel de Paris ordonne la restitution de 87 œuvres de l'artiste

Nouveau rebondissement dans l’affaire au long cours de la Fondation Vasarely (Aix-en-Provence) : par un arrêt du 1er février 2022, la cour d’appel de Paris a ordonné la restitution à la Fondation Vasarely de 87 œuvres originales de Victor Vasarely.

La Fondation Vasarely. Courtesy Fondation Vasarely

Nouveau rebondissement dans l’affaire au long cours de la Fondation Vasarely (Aix-en-Provence) : par un arrêt du 1er février 2022, la cour d’appel de Paris a ordonné la restitution à la Fondation Vasarely de 87 œuvres originales de Victor Vasarely. En 1995, un arbitrage privé avait donné 400 œuvres aux deux fils de l’artiste cinétique, André et Jean-Pierre, dit Yvaral. L’ancien avocat Yann Streiff avait alors reçu 80 œuvres un an plus tard en paiement de ses services pour cette opération, contestée depuis des années devant la justice par le petit-fils de l’artiste, Pierre Vasarely, président de la Fondation. La cour d’appel a condamné Yann Streiff à payer à la Fondation Vasarely la somme de 177 412 euros « correspondant au prix de vente » de 20 œuvres vendues à la galeriste Anne Lahumière en 2000. Elle confirme que « les 21 œuvres qui devaient être vendues par la société Artcurial [en 2013] à la demande de M. Yann Streiff et font l’objet d’une saisie […] sont la propriété de la fondation ». Enfin, elle condamne ce dernier à restituer à la Fondation Vasarely les 46 œuvres restantes « sous astreinte de 300 euros par jour de retard » passé un délai de quatre mois.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 862