Preview

Actus
Patrimoine

Bras de fer autour de la reconstruction de Notre-Dame de Paris

Un bras de fer oppose l’établissement public chargé de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris à la Mairie de Paris. En cause, une redevance de 3,4 millions d’euros annuels demandés par la Ville pour l’occupation de l’espace public.

Notre-Dame de Paris. Photo: D.R.

Un bras de fer oppose l’établissement public chargé de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par un incendie le 15 avril 2019, à la Mairie de Paris. En cause, une redevance de 3,4 millions d’euros annuels demandés par la Ville pour l’occupation de l’espace public, indique un rapport parlementaire. La taxe s’élèverait au total à plus de 20 millions d’euros, un montant prélevé sur les plus de 830 millions d’euros de promesses de dons reçus depuis le sinistre. À ce jour, la demande d’exemption demandée par le général Jean-Louis Georgelin, président de l’établissement public chargé de la restauration et de la conservation de Notre-Dame, est restée sans réponse. Anne Hidalgo (PS), la maire de Paris, candidate en campagne à l’élection présidentielle, ne s’est pas exprimée sur le sujet. La députée de Paris Brigitte Kuster (LR), qui préside la mission parlementaire chargée du suivi du chantier, a déclaré qu’elle déposera un vœu au prochain Conseil de Paris, le 21 mars, pour obtenir une réponse. Un dossier patrimonial autant que politique.