Preview

Actus
Cameroun

Des chercheurs camerounais se voient refuser leurs visas pour une conférence à Munich

Une équipe de chercheurs en provenance du Cameroun, invités à participer à un atelier et à une conférence à Munich, s’est vue refuser ses visas par l’ambassade d’Allemagne à Yaoundé, selon la station de radio allemande Deutschlandfunk Kultur.

Le «Poteau du Cavalier bleu», qui a inspiré Franz Marc, est l’un des objets étudiés dans l’enquête camerounaise. © Museum Fünf Kontinente, Munich

Une équipe de chercheurs en provenance du Cameroun, invités à participer à un atelier et à une conférence à Munich, s’est vue refuser ses visas par l’ambassade d’Allemagne à Yaoundé, selon la station de radio allemande Deutschlandfunk Kultur. L’événement au Museum Fünf Kontinente (Musée national d’ethnologie) de Munich, le 19 janvier, devait présenter les résultats d’une enquête de deux ans sur la provenance de 200 artefacts camerounais acquis pour les collections royales bavaroises dans les années 1890 par Max von Stetten, un officier de l’armée allemande qui occupait alors ce pays africain. Karin Guggeis, qui dirige le projet Cameroun au musée de Munich, a qualifié ces refus de visa de « coup dur » et a déclaré que l’événement se déroulerait en vidéoconférence. Parmi les artefacts faisant l’objet de l’enquête figure une pièce de bois sculptée, connue sous le nom de « Poteau du Cavalier bleu ». Elle a fasciné le peintre Franz Marc, qui l’a utilisée pour illustrer un article d’August Macke publié dans L’Almanach du Blaue Reiter en 1911.