Preview

Actus
Marché de l'art

La collection d’arts premiers de Michel Périnet en vente chez Christie’s

Christie’s va disperser le 23 juin à Paris la collection de Michel Périnet, comprenant des chef s-d'oeuvre d'art africain et océanien.

Tête Fang, Gabon. Estimé de 2 à 3 millions d’euros. Courtesy Christie’s

Éminent collectionneur – discret et passionné – entre autres de bijoux de René Lalique, Michel Périnet était aussi un fou d’art africain et océanien. En témoigne l’impressionnant ensemble que Christie’s va disperser le 23 juin à Paris avec le concours des experts Alain de Monbrison, Lance Entwistle et Bernard Dulon, ainsi que du commissaire-priseur François de Ricqlès, ancien président de Christie’s France, qui tiendra le marteau. Estimée de 19 à 23 millions d’euros, la soixantaine de lots d’une extrême qualité et aux meilleures provenances comprend une tête Fang ayant appartenu à Maurice de Vlaminck (est. 2 à 3 millions d’euros), et, en art océanien, un masque Tapuanu de l’île de Mortlock (est. 500 000-700 000 euros) ou une statue Uli de Nouvelle-Irlande (est. 600 000-800 000 euros). Un masque Dan a été la propriété d’Helena Rubinstein et d’Hubert Goldet, et un casque Kota jouxtait Les Demoiselles d’Avignon de Picasso chez Jacques Doucet.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 686