Preview

Actus
Marché de l'art

La collection Schwarz-Sterngold en vente chez Artcurial

Le 27 juin, Artcurial dispersera ainsi la collection Schwarz-Sterngold réunie par Eva Schwarz et l’industriel Édouard Sterngold, d’origine belge, et qui a eu un temps une galerie à Anvers.

Les ventes de fin de semestre recèlent parfois des surprises. Le 27 juin, Artcurial dispersera ainsi la collection Schwarz-Sterngold réunie par Eva Schwarz et l’industriel Édouard Sterngold, d’origine belge, et qui a eu un temps une galerie à Anvers. Plus récemment, il a lancé Shifting Vision, une plateforme pour aider les artistes à créer des NFT. En raison d’un déménagement, le couple se sépare d’une petite partie de ses œuvres, ici acquises en galerie ou aux enchères souvent autour de 2015. Leur collection, constituée sur une quinzaine d’années, est représentée par dix œuvres, estimées à plus de 3,6 millions d’euros. Elle comprend un important Soulages de 1959, estimé de 2,3 à 3,3 millions d’euros ; une sculpture d’Anish Kapoor de 2009 évaluée de 400 000 à 600 000 euros ; ou Two-Headed Serpent de Niki de Saint Phalle, de 1981-1982, estimé de 250 000-350 000 euros. L’ensemble comprend aussi des pièces d’Anthony Caro, Carlos Cruz-Diez, Jean Dubuffet, Francesca Pasquali, Takis ou encore Antoni Tapiès. La collection étant importée d’Israël, les lots sont assujettis à la TVA à l’importation, de 5,5 %.

Pierre Soulages, Peinture, 92 x 73 cm, 12 août 1959, 1959. Courtesy Artcurial