Preview

Actus
Elles font l'abstraction

Mary Heilmann

C’est à l’Université de Californie de Berkeley, où enseignent alors Peter Voulkos et David Hockney, que Mary Heilmann se forme à la céramique et à la sculpture à la fin des années 1960.

Mary Heilmann, Chinatown, 1976, diptyque, acrylique sur toile. Collection Ursula Hauser, Suisse. Photo : Stephen White. Courtesy of Mary Heilmann, 303 Gallery and Hauser & Wirth

C’est à l’Université de Californie de Berkeley où enseignent alors Peter Voulkos et David Hockney que Mary Heilmann, marquée par la philosophie du surf et par la contre-culture californienne, se forme à la céramique et à la sculpture à la fin des années 1960. Installée à New York, elle est relativement isolée : ses tableaux postmodernistes détonnent sur une scène artistique dominée par les minimalistes. Sa peinture mêle avec humour les codes de l’expressionnisme abstrait (taches, coulures, empâtements) et de l’abstraction géométrique (quadrangles, lignes, grilles). Chinatown est réalisée alors que l’artiste vit dans ce quartier. Elle révèle qu’une abstraction est aussi pleine de connotations biographiques et de références à la culture populaire.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 754