Preview

Actus
Art et Politique

Un collectionneur français retire ses œuvres du musée d’Art contemporain de Barcelone

Soucieux de l’instabilité politique qui touche la région catalane, le collectionneur Philippe Méaille a choisi de rapatrier ses œuvres au château de Montsoreau.

par

Depuis l’enclenchement du processus indépendantiste mené par le président de la Generalité de Catalogne Carles Puigdemont, plus de 500 entreprises – dont une dizaine de l’Ibex 35 ont annoncé leur départ de la région. Mais la crise catalane menace aussi le monde de l’art. Le 11 octobre, le mécène Philippe Méaille a annoncé qu’il refusait de renouveler son prêt au musée d’Art contemporain de Barcelone (Macba) en 2010, en raison de « l’instabilité politique en Catalogne » et de sa volonté de « garantir la sécurité des œuvres », selon un communiqué officiel. Il prive ainsi le musée de plus de 500 œuvres du collectif britannique Art & Language, fondé en 1968 par Terry Atkinson, David Bainbridge, Michael Baldwin et Harold Hurrel. Le groupe, très proche de l’art minimaliste et conceptuel, remet en question la notion hégémonique d’« art » en employant des médiums et des techniques variés. Le musée avait consacré une exposition au collectif Art & Language en 2014, où il avait fait intervenir une partie de la collection de Philippe Méaille. Désormais, les œuvres rejoindront la collection permanente du château de Montsoreau.

D'après l’institution, ce départ soudain du collectionneur repose sur « des arguments qui ne correspondent pas à la réalité », ajoutant que « la sécurité des œuvres est pleinement garantie, avec des standards de conservation très élevés ».

Appeared in The Art Newspaper Digital